Felicitation c'est un garçon : Ricki

Publié le par Carrèment Chèvres

jeune chevreau de race alpine chamoisé
Moi, c'est Ricki le jeune chevreau, fils de Liberty

Bonjour les biquets, 

​​​​​​Nous vous présentons : Ricki. Mais qui est il? 

                                         C'est le fils de Liberty 🎉.

Il est né lundi 24 février au alentour de 20 h. Après une soirée mouvementée 😅. 

Lorsque Mimi a apporté la ration de foin le matin, Liberty donnait déjà des signes que le moment approché. Des signes😕 ? Mais quels signes ? Tout d'abord, son aspect physique à changer😮 : son ventre, bien rond, donnait l'impression d'être plus attiré vers le sol au point qu'au premier regard on pouvait se demander si elle n'avait pas déjà chevroté. Puis elle a fait une glaire au niveau de sa vulve 😨 ( chose peu ragoûtante, mais c'est un bon indicateur).

Liberty a été surveillée toute la journée. Mais rien 😪! Avant la traite du soir, Mimi a jeté un œil et là: Liberty était moins tranquille ; elle commençait à avoir des contractions, légères mais les choses se mettaient en place. Un des biquets de Mimi est resté avec nous avec la consigne de venir chercher Mimi au moindre signe suspect.

La traite s'est finie et personnes n'est venu chercher Mimi. Toujours rien! Ça commençait à être un peu trop long. L'inquiétude commençait à se faire sentir. Puis Liberty a eu plus de contractions. Le bout du museau est apparu mais il y avait un problème 😱: on ne voyait pas les onglons !( Lors d'une mise bas normale le petit se présente le museau posé sur les pattes avant. En position Superman).

Mimi a hésité à appeler les vétérinaires. Seul ça tête commençait à sortir. Il a fallu intervenir 😷: repousser la tête à l'intérieur du vagin, trouver les pattes du chevreau et les déplier ( toujours dans le ventre de sa mère). Puis extraire le chevreau en tirant délicatement sur les pattes en même temps que les contractions. Autant vous dire que ce ne fut pas chose facile 😧: le col d'une chèvre est étroit, il faut procéder avec délicatesse; Maintenir la mère qui hurle de douleur et qui se débat tout en faisant attention de ne pas lui causer de blessure intérieur.

Mimi n'avait plus d'espoir de voir sortir le chevreau vivant après autant de manipulation😢. Et pourtant, une fois sorti et déposait sur la paille : ses petites narines se sont écartées. Il était haletant. Il a fallu le tenir par les pattes arrières, tête en bas et lui donner un mouvement de pendule. Il a recraché des saletés qui le gèné et à crier. Quelle joie d'entendre ce petit cri😍.  Il a été reposé délicatement parterre. Liberty est venu le lécher. Tout le monde était soulagé🎉.

On leur a laissé un peu d'intimité et plus tard dans la soirée une dernière petite vérification de Mimi pour s'assurer que tout allait bien. Mimi a aidé Ricki à se redresser : ses pattes était comme engourdies. Il avait du mal à se mettre debout et à le rester. Il était tout tremblotant, encore mouillé. Mimi à débouché les tétines de Liberty en les pinçant légèrement comme le ferait le chevreau pour téter. Puis tout en le soutenant d'une main sous son poitrail, Mimi a approché Ricki d'une tétine, lui a mise en bouche. À l'instinct naturel 😉. À peine a t'il senti la tétine dans sa bouche qu'il s'est mis à téter. Quel bonheur 😍.

Après il a été réinstaller dans la paille, comme il était toujours tremblant Mimi l'a recouvert de paille. Il faisait frais dans la cabane et le vent soufflait fort dehors. Liberty a tout retiré et elle s'est couchée contre son petit. Mimi avait la hantise que le petit ne passe pas la nuit. Mais heureusement, c'est un costaud 😉.

Voilà vous connaissez un peu mieux Ricki. Liberty n'a pas eu de deuxième petit, ça arrive parfois. Pour l'instant tout le monde se porte bien. On vous tiendra au courant des prochains cabritages ( on peut utiliser ce mot pour désigner le chevrotage, la mise bas...). Si vous avez des questions sur la mise bas des chèvres n'hésitez pas, on essaiera de vous répondre 😉.

​​​​​​

jeune bouc de deux jour avec sa mère une chèvre alpine chamoisé
Ricki avec sa maman. Ils sont mignons, hein?

 

Publié dans Carnet rose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article